Culte du dimanche 29 mars

Hic et nunc

Photo de Mickaël Sauser

Quel drôle de titre, n’est-ce pas ?
Ne vous inquiétez pas, ce sera plus clair à la fin de ce culte à distance…
Voici une petite série de vidéos, avec les textes en dessous, et quelques surprises qui vous attendent.
J’espère que ce temps vous remplira de joie et de bonheur, et que vous ressentirez l’amour et la tendresse que la Béthania sait et veut partager.

Bon culte à vous tous !

Nous annonçons le Roi

Philippe Decourroux JEM799

De nos montagnes et nos vallées,
De nos campagnes et nos cités,
Un peuple nombreux s’assemble
Pour louer Dieu et proclamer ensemble, Ouo-hou-oh !

Qu’il est le Créateur,
Qu’il fait de nous sa demeure
Pour être sel et lumière.
Dieu nous appelle à servir sur la terre.

Nous annonçons le Roi, alléluia,
Nous proclamons son nom sur ce pays.
Nous célébrons sa gloire, nous chantons sa victoire
Et nous vivons les dons de son Esprit.

Nous annonçons le Roi, alléluia,
Nous proclamons son nom sur ce pays.
Nous célébrons sa gloire, nous chantons sa victoire
Nous élevons le nom de Jésus-Christ.

Le Roi rassemble son armée,
L’ennemi tremble sous ses pieds,
La victoire est assurée
Si nous marchons unis à ses côtés. Ouo-hou-oh !

La foi est notre bouclier
Et sa parole notre épée,
Ses armes nous sont données
Pour tenir ferme et pour tout surmonter.

Anniversaires

Aujourd’hui nous fêtons l’anniversaire de Cléa Cuénat qui a 14 ans.
Le 2 avril, ce sera l’anniversaire de Sylvie Geiser.

Le clou

Crier vers toi

François ReymondJEM610.

Comme soupire une biche après l’eau d’un ruisseau,
Moi aussi, ô Seigneur, je soupire après toi.
J’ai soif de toi, mon Dieu, d’être là devant toi,
De venir dans ton temple me présenter à toi.
Pour qu’enfin me reviennent les souvenirs d’antan
Où, heureux, je courais, courais vers ta maison.

Je veux crier à toi plutôt que de me plaindre,
Je veux compter sur toi, te louer à nouveau.
L’espérance et la joie seront dans ta présence ;
Je veux crier à toi, mon Sauveur et mon Dieu.

Je voudrais retrouver cet amour et ce feu,
Encore une fois brûler, être fou amoureux,
Fou amoureux de toi, attaché à tes pas,
Vibrer à ta parole et au son de ta voix,
Pour qu’enfin me reviennent les souvenirs d’antan
Où, heureux, je courais, courais vers ta maison.

Montre-moi, ô Seigneur, chaque jour ta bonté,
Ta grandeur et ta grâce, et moi je chanterai,
Je chanterai celui qui de ma vie est maître,
Celui qui m’a choisi et qui me fait renaître
Pour qu’enfin me reviennent les souvenirs d’antan
Où, heureux, je courais, courais vers ta maison.

Cherchons le Maximum

Pour introduire un chant que je souhaite apprendre aux enfants, voici une petite vidéo de souvenir.
Souvenir pour les uns et découverte pour les autres !…

Cherchons le maximum
Auteur inconnu

Cherchons le maxi maximum le maxi maxi maximum
Le plus grand ami lui nous comprendra
Avec le maxi maximum avec Jésus la vie en somme
C’est vraiment fantastique et plein de joie

Y en a qui cherchent à paraître grands
Inutile recherche un seul est grand
Jésus est descendu du ciel
Pour apporter à nos pareils un très grand don la vie éternelle
Oui nous avons quelle nouvelle
Non pas le minimum, mais bien le maximum Avec Jésus…

Y en a qui tentent de marcher tous seuls
Les voilà qui tombent au moindre écueil
Jésus est descendu du ciel
Pour montrer à tous nos pareils le seul chemin, c’est la bonne route
Oui nous avons, sans aucun doute
Non plus le minimum, mais bien le maximum Avec Jésus…

Notre Dieu

Matt Redman ; Jonas Myrin ; Chris Tomlin ; Jesse ReevesJEM951

Tu as changé l’eau en vin, ouvert les yeux par ta main.
Nul n’est comme toi, comme toi !
Dans nos ténèbres tu brilles, nous revenons à la vie.
Nul n’est comme toi, comme toi !

Dieu est le plus grand, dieu est le plus fort ;
Dieu, tu es bien au-dessus de tout autre.
Notre Dieu guérit ; puissant, il agit,
Oh ! Dieu, notre Dieu !

Tu as changé l’eau en vin, ouvert les yeux par ta main.
Nul n’est comme toi, comme toi !
Dans nos ténèbres tu brilles, nous revenons à la vie.
Nul n’est comme toi, comme toi !

Si notre Dieu est pour nous, qui pourra nous arrêter ?
Et, si Dieu est avec nous, qui sera contre nous ?

Psaume 130

Du fond de mon malheur, je t’attends, Seigneur

1 Chant de pèlerinage.
Du fond du malheur, je fais appel à toi, Seigneur.
2 Seigneur, écoute mon appel,
sois attentif quand je crie vers toi !
3 Seigneur, si tu gardes les fautes dans ta mémoire,
qui pourra tenir debout ?
4 Mais toi, tu peux pardonner,
et ainsi, on te respectera.

5 J’attends le Seigneur, je l’attends de tout mon cœur,
j’ai confiance en sa parole.
6 Mon cœur attend plus sûrement le Seigneur
qu’un veilleur n’attend le matin,
oui, plus qu’un veilleur n’attend le matin.

7 Peuple d’Israël, attends le Seigneur avec espoir,
car il est bon, il peut te délivrer de mille manières.
8 C’est lui qui délivrera Israël de toutes ses fautes.

La Parole de Vie, Villiers-le-Bel: Société Biblique Française.

Sauve avec puissance

Reuben Morgan ; Ben FieldingJEM936

1. Tous ont besoin d’être aimés D’un amour sans limite.
Que ta grâce coule en moi. Tous ont besoin de pardon,
De la bonté d’un Sauveur, L’espoir des nations.

Sauveur, il déplace les montagnes, Mon Dieu sauve avec puissance,
Il sauve avec puissance. Pour toujours créateur du salut,
Jésus a vaincu la mort. Il a vaincu la mort.

2. Prends-moi tel que je suis, Mes peurs et mes échecs,
Viens remplir ma vie. Je donne ma vie pour te suivre.
Prends tout ce que je crois Et je me soumets.

Resplendis pour que le monde voie.
Nous chantons pour la gloire
Du Roi ressuscité, Jésus.

Préparation au texte du jour

Pour nous introduire au texte du jour, voici le texte de Luc 10, 38-42, repris avec inventivité par la famille Geiser.
Cela nous permet de nous rafraîchir la mémoire, nous rappeler de cette jolie petite famille de Béthanie, dont il est question dans le texte du jour.

De quelle famille est-il question ?
À vous de voir !…

Luc 10, 38-42

Luc 10, 38-42 & Jean 11,5

Marthe et Marie reçoivent Jésus

Jésus est en route avec ses disciples. Il entre dans un village. Là, une femme qui s’appelle Marthe le reçoit dans sa maison.
Elle a une sœur qui s’appelle Marie.
Marie s’assoit aux pieds du Seigneur et elle écoute ce qu’il dit.
Marthe est très occupée par tout ce qu’il faut préparer. Elle vient auprès de Jésus et elle lui dit :
« Seigneur, ma sœur me laisse seule pour tout préparer, cela ne te fait rien ? Dis-lui donc de m’aider ! »
Le Seigneur lui répond :
« Marthe, Marthe, tu es inquiète et tu as du souci pour beaucoup de choses, mais une seule est nécessaire. Marie a choisi ce qui est vraiment bon, et personne ne lui enlèvera cela. »

La Parole de Vie, Villiers-le-Bel: Société Biblique Française.

Jean 11,1-45

Voici maintenant le texte du jour, un texte de Jean lu par Jean-Marc…

La mort de Lazare

Il y a un homme malade appelé Lazare. Il habite à Béthanie, le village de Marie et de sa sœur Marthe. Marie est la femme qui a versé du parfum sur les pieds du Seigneur et qui les a essuyés avec ses cheveux. C’est le frère de Marie, Lazare, qui est malade. Les deux sœurs envoient quelqu’un dire à Jésus : « Seigneur, ton ami est malade. » Quand Jésus entend cela, il dit : « La maladie de Lazare ne va pas le faire mourir, mais elle va servir à montrer la gloire de Dieu. Ainsi elle donnera de la gloire au Fils de Dieu. » Jésus aime Marthe et sa sœur, et Lazare. Il apprend que Lazare est malade, et pourtant, pendant deux jours, Jésus reste là où il est. Ensuite il dit à ses disciples : « Retournons en Judée. » Ses disciples lui disent : « Maître, l’autre jour, des Juifscherchaient à te tuer en te jetant des pierres, et tu veux retourner là-bas ? » Jésus leur répond : « Il y a douze heures dans une journée. Si on marche pendant le jour, on ne tombe pas, parce qu’on voit clair. Mais si on marche pendant la nuit, on tombe, parce qu’on ne voit pas clair. » Ensuite Jésus ajoute : « Notre ami Lazare s’est endormi, mais je vais aller le réveiller. » Les disciples lui disent : « Seigneur, s’il s’est endormi, il guérira. » Jésus a voulu dire : « Lazare est mort », mais les disciples croient qu’il parle du sommeil normal. Alors Jésus leur dit clairement : « Lazare est mort. Je n’étais pas là-bas et je m’en réjouis, à cause de vous. De cette façon, vous pourrez croire en moi. Mais allons auprès de Lazare. » Alors Thomas, appelé aussi le Jumeau, dit aux autres disciples : « Allons-y nous aussi, pour mourir avec Jésus ! »

Jésus est la vie

Quand Jésus arrive, il apprend qu’on a mis Lazare dans la tombe il y a quatre jours déjà. Béthanie est près de Jérusalem, à trois kilomètres environ. C’est pourquoi beaucoup de Juifs sont venus chez Marthe et Marie, pour les consoler de la mort de leur frère. Marthe apprend que Jésus arrive et elle part à sa rencontre. Marie reste assise à la maison. Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. Mais, même maintenant, Dieu te donnera tout ce que tu lui demanderas, j’en suis sûre. » Jésus lui dit : « Ton frère se relèvera de la mort. » Marthe lui répond : « Oui, je le sais, il se relèvera de la mort quand tous les morts se relèveront, le dernier jour. » Jésus lui dit : « Celui qui relève de la mort, c’est moi. La vie, c’est moi. Celui qui croit en moi aura la vie, même s’il meurt. Et tous ceux qui vivent et qui croient en moi ne mourront jamais. Est-ce que tu crois cela ? » Marthe répond à Jésus : « Oui, Seigneur, je crois que tu es le Messie, le Fils de Dieu, celui qui devait venir dans le monde. »

Jésus pleure à cause de la mort de Lazare

Après que Marthe a dit cela, elle part appeler sa sœur Marie. Elle lui dit tout bas : « Le Maître est là et il te demande de venir. » Quand Marie entend cela, elle se lève tout de suite et elle va trouver Jésus. Jésus n’est pas encore entré dans le village. Il est toujours à l’endroit où Marthe l’a rencontré. Des Juifs sont dans la maison avec Marie, pour la consoler. Ils voient qu’elle s’est levée tout de suite et qu’elle est sortie. Ils pensent : elle part vers la tombe, pour pleurer là-bas. Alors ils la suivent. Marie arrive à l’endroit où Jésus se trouve. Quand elle le voit, elle se jette à ses pieds et lui dit : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. » Jésus voit qu’elle pleure. Les Juifs qui sont venus avec elle pleurent aussi. Alors Jésus est bouleversé et troublé. Il demande : « Où est-ce que vous l’avez mis ? » Ils lui répondent : « Seigneur, viens et tu verras. » Jésus se met à pleurer. Les Juifs disent : « Regardez ! Il aimait beaucoup Lazare ! » Mais d’autres disent : « Il a ouvert les yeux de l’aveugle, et il n’a pas pu empêcher Lazare de mourir ? »

Beaucoup de Juifs sont allés chez Marie et ils ont vu ce que Jésus a fait. Ils se mettent à croire en lui.

Jésus rend la vie à Lazare

De nouveau, Jésus est bouleversé et il part vers la tombe. C’est une grotte avec une grosse pierre placée devant l’entrée. Jésus dit : « Enlevez la pierre ! » Marthe, la sœur du mort, lui dit : « Seigneur, il doit déjà sentir mauvais. Il est dans la tombe depuis quatre jours. » Mais Jésus lui répond : « Je t’ai dit : “Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu.” » On enlève donc la pierre. Jésus lève les yeux vers le ciel et il dit : « Père, je te dis merci, parce que tu m’as écouté. Tu m’écoutes toujours, je le sais. Mais je dis cela à cause des gens qui sont autour de moi. Ainsi, ils pourront croire que tu m’as envoyé. » Ensuite Jésus crie d’une voix forte : « Lazare, sors de là ! » Et Lazare sort, lui qui était mort. Il a les pieds et les mains attachés avec des bandes de tissu. Son visage est enveloppé dans un linge. Jésus dit aux gens : « Enlevez-lui tout cela et laissez-le partir. »

La Parole de Vie, Villiers-le-Bel: Société Biblique Française.

Béthania

Références à découvrir :
1. Mathieu 26, 6-13
2. Marc 11, 1-11
3. Luc 24, 44-53
4. Jean1, 24-28
5. Jean 12, 1-2

Atelier autour de la Béthania

Annonce de la résurrection

Autre atelier plus sur le biblique

Dialogue entre Marthe et Jésus

Dialogue entre Marthe et Jésus

Ici et maintenant

Rédempteur du monde

Melody Green JEM332

1. Rédempteur du monde, Jésus-Christ, Fils de Dieu,
Ta joie et ta paix m’inondent, Toi, l’Agneau venu des cieux.

Merci notre Père, D’avoir donné Jésus ton Fils
Et d’envoyer ta lumière Par le Saint-Esprit.

2. Rédempteur du monde, Pour nous tu fus crucifié,
Ton amour, ta grâce abondent, Oh, glorieux ressuscité !

3. Un jour dans la gloire, Je verrai sa face,
Je vivrai sous son regard, Sauvé par sa grâce.

Offrande

Mon rédempteur vit

Reuben MorganJEM876

Je sais qu’il m’a secouru, son sang a couvert mes fautes,
Je le crois, oui je crois.
Il a enlevé ma honte, je suis guéri en son nom,
Je le crois, oui je crois.
Je veux proclamer : « Jésus a vaincu la mort.

Mon rédempteur vit, mon rédempteur vit !
Mon rédempteur vit, mon rédempteur vit !

Tu prends mon fardeau, et tu l’emportes.
Alors je danse sur les sommets, je vois venir ton règne.

Romain 8,8-11 & Bénédiction

Ici et maintenant

Photo de Mickaël Sauser

Bon dimanche à chacun

Pour marque-pages : Permaliens.

4 réponses à Culte du dimanche 29 mars

  1. Ismaele dit :

    Béthanie dans le Nouveau Testament :

    1. Mathieu 26, 6-13 Béthanie comme lieu de préparation.
    Dans la maison de Simon le lépreux, une femme met du parfum de grand prix sur la tête de Jésus. Il dit que la femme a fait une bonne action, pour sa sépulture.
    2. Marc 11, 1-11 Béthanie comme lieu de repos.
    Apres l’entrée triomphale à Jérusalem, Jésus s’en alla dormir à Béthanie avec les douze.
    3. Luc 24, 44-53 Béthanie comme lieux de la bénédiction.
    Deux disciples allaient à un village nommé Emmaüs. Ils croisent et font un peu de route avec un inconnu. C’est Jésus. Quand ils le reconnaissent, il disparait. Les disciples retournent à Jérusalem et Jésus apparait au milieu d’eux. Il mange avec eux, il leur dit de rester dans la ville de Jérusalem puis il les conduit jusque vers Béthanie. Là il les bénit et il monte au ciel. Les disciples retournent à Jérusalem.
    4. Jean 1, 24-28 Béthanie, le lieu du baptême
    Des pharisiens viennent demander à Jean Baptiste qui il est. Il répond qu’il n’est pas le Messie. Cela se passe à Béthanie ou Jean baptisait. Il semble que cette Béthanie (au-delà du Jourdain), n’est pas celle mentionnée ailleurs et qui n’était qu’à environs 3 km de Jérusalem.
    5. Jean 12, 1-2 Béthanie, le lieu du repas particulier
    Jésus participe à un repas. Une femme, Marie, verse un parfum de grand prix sur les pieds de Jésus et les essuie avec ses cheveux. La maison est remplie de l’odeur du parfum.

    Je retiens comme toi, Bertrand, que Béthanie est un lieu où on se sent bien. Jésus aimait y aller, y passer du temps et se reposer.
    A Béthanie il aimait en particulier aller dans une famille: celle de Marthe, Marie et Lazare.
    Pourtant quand il apprend que Lazare est malade, il ne se précipite pas pour les secourir. Il attend encore deux jours. Quand enfin il arrive, Lazare est mort depuis 4 jours.

    On peut se demander pourquoi Jésus n’est pas allé tout de suite secourir ses amis…
    Nous savons que Jésus nous aime. Alors pourquoi il n’intervient pas rapidement en notre faveur quand nous sommes dans la difficulté, la maladie ou la souffrance ?

    Comme avec l’histoire de Lazare, même si Jésus nous aime, il ne se précipite pas toujours pour nous secourir. Des fois il attend et, pendant ce temps il souffre, il frémit, il pleure.
    Ensuite quand tout semble perdu, il arrive et nous redonne la vie.

    Est-ce que cela ne nous encourage-t-il pas dans les temps actuels?
    Jésus connait la situation et il sait, mieux que quiconque, quand est le bon moment ou il va intervenir.

    Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ! (Jean 11:40)

    Merci à tous pour votre participation. J’ai bien aimé l’histoire du clou. Elle est parfaitement adaptée à ces temps !

    Romains 8:28 Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

    P.S. Pour plus d’infos sur Béthanie, je vous partage le lien de deux dictionnaires Bibliques en ligne :
    https://www.levangile.com/Dictionnaire-Biblique/Definition-Bost-452-Bethanie.htm
    https://www.levangile.com/Dictionnaire-Biblique/Definition-Westphal-784-Bethanie.htm

    C’est écrit que Béthanie signifie maison de chant, ou maison d’affliction, ou encore maison de la grâce du Seigneur.

  2. Guy Maillard dit :

    Quel beau travail communautaire. Des petits aux plus grands, c’est une joie et une force spirituelle qui fait du bien en ce temps de confinement.
    Bravo,Soyez bénis et persévérants

  3. Gerber Layla dit :

    Bravo à vous et merci pour vos vidéos qui réchauffe le cœur.. Je sort presque plus du coup sa fais vraiment du bien de voir que l’esprit n’as pas de limite 😊🌈 contrairement à notre corps qui ne peut plus se balader ou il veut 😂

  4. Gerber Layla dit :

    Bravo à vous et merci pour vos vidéos qui réchauffe le cœur.. Je sort presque plus du coup sa fais vraiment du bien de voir que l’esprit n’as pas de limite contrairement à notre corps qui ne peut plus se balader ou il veut….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *