Culte du dimanche 5 avril

Culte des Rameaux
et Connexio

Introduction

Ce culte en confinement aura deux dimensions en parallèle.
Non seulement c’est le culte des rameaux, mais en plus nous accueillons Barbara Mazotti – Schmid pour nous parler de CONNEXIO.
Bon culte à chacun !

Faisons monter

Raphaël Fernandez JEM621

Faisons monter

À nous la force, La joie du Seigneur,
À nous la puissance, Par son bras puissant.

Faisons monter, monter, Un parfum de louange,
Faisons monter, monter, Notre adoration.

Revêtu de force, Entouré de gloire,
Assis sur le trône, À la droite du Père.

Animation de Joévine

Les rameaux à Plan les Ouates

Hosanna

Carl Tuttle JEM336.

Hosanna

Hosanna, hosanna,
Hosanna au plus haut des cieux.
Hosanna, hosanna,
Hosanna au plus haut des cieux.

Nous célébrons ton nom,
D’un cœur reconnaissant,
Tu es le Seigneur glorieux.
Hosanna au plus haut des cieux.

Gloire, gloire,
Gloire à Jésus notre Roi.
Gloire, gloire,
Gloire à Jésus notre Roi.

Psaume 22

Psaume 22

Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?

1Psaume de David, pris dans le livre du chef de chorale. À chanter sur l’air de « La biche au lever du jour ».

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?
Je crie, mais ton secours ne vient pas.
Mon Dieu, pendant le jour, je fais appel à toi, mais tu ne réponds pas.
Pendant la nuit, je t’appelle encore et je ne trouve pas le repos.

Pourtant, toi, le Dieu saint, tu es assis sur ton siège royal,
et tu reçois sans cesse les louanges d’Israël !
Nos ancêtres ont mis leur confiance en toi,
en toi, ils ont mis leur confiance, et tu les as délivrés.
Vers toi, ils ont crié, et tu les as libérés.
En toi, ils ont mis leur confiance, et ils ne l’ont pas regretté.

Mais moi, je suis comme un ver de terre, je ne suis plus un homme.
Les gens m’insultent et me méprisent.
Tous ceux qui me voient se moquent de moi.
Ils font des grimaces, ils secouent la tête en disant :
« Il a fait confiance au Seigneur.
Eh bien, si le Seigneur l’aime, il n’a qu’à le délivrer et le sauver ! »
Oui, tu m’as fait sortir du ventre de ma mère,
tu m’as mis en sécurité sur sa poitrine.
On m’a confié à toi dès ma naissance,
depuis le ventre de ma mère, tu es mon Dieu.
Ne reste pas loin de moi,
le malheur est proche, je n’ai personne pour m’aider.

Beaucoup d’ennemis m’entourent,
ils sont autour de moi comme des taureaux,
comme les puissants taureaux du Bachan.
Ils sont comme des lions,
ils ouvrent leur gueule contre moi pour rugir et déchirer.
Ma force s’en va comme l’eau qui coule,
tous mes os se détachent.
Mon cœur est comme la cire, il fond dans ma poitrine.
Ma gorge est sèche comme un morceau de terre cuite,
et ma langue reste collée dans ma bouche.
Tu me mets déjà au bord de la tombe.

Un groupe de bandits m’entourent,
ils sont autour de moi comme des chiens.
Ils m’ont percé les mains et les pieds.
Je suis très maigre : on peut compter tous mes os.
Mes ennemis me fixent attentivement.
Entre eux, ils partagent mes habits.
Ils tirent au sort pour savoir qui aura mes vêtements.

Mais toi, Seigneur, ne reste pas loin de moi !
Toi qui es ma force, vite, au secours !
Protège-moi d’une mort violente,
arrache-moi aux griffes des chiens !
Sauve-moi de la gueule des lions
et de la corne des buffles !

Tu m’as répondu !
J’annoncerai ton nom à mes frères et à mes sœurs.
Au milieu de l’assemblée, je chanterai ta louange.
– Vous qui respectez le Seigneur, chantez sa louange !
Tous les fils de Jacob, rendez-lui gloire,
tous les fils d’Israël, tremblez devant lui !

Le Seigneur n’a pas méprisé le malheureux dans son malheur,
il ne l’a pas rejeté, il n’a pas détourné son visage de lui.
Le malheureux a crié vers le Seigneur, et le Seigneur l’a écouté.

Grâce à toi, Seigneur,
je peux chanter ta louange dans la grande assemblée.
Devant ceux qui te respectent, je ferai ce que j’ai promis.
Les pauvres mangeront, ils n’auront plus faim.
Ceux qui cherchent le Seigneur chanteront sa louange.
Qu’ils vivent pour toujours !

Toute la terre se souviendra du Seigneur et reviendra vers lui,
toutes les familles des peuples l’adoreront.
Oui, le Seigneur est roi,
il gouverne les peuples.
Ceux qui sont pleins de vie mangent et l’adorent.
Tous ceux qui vont mourir, ceux qui ne peuvent rester en
vie,
se mettront à genoux devant lui.
Leurs enfants le serviront.
On parlera du Seigneur à la génération d’aujourd’hui.
À ceux qui vont naître,
on racontera ce qu’il a fait pour sauver son peuple.

La Parole de Vie, Villiers-le-Bel: Société Biblique Française.

Béni soit ton nom

Matt et Beth Redman – JEM732

Béni soit ton nom

Béni soit ton nom là où tu donnes l’abondance
Et déverses ta bienveillance ; béni soit ton nom.
Et béni soit ton nom quand ma vie traverse un désert,
Quand je marche en terre inconnue ; béni soit ton nom.

Tes bienfaits font naître en moi des chants de louange.
Et, même au cœur de la nuit, Seigneur,
Je redirai: « Béni soit le nom du Seigneur,

Béni soit ton nom.
Béni soit le nom du Seigneur,
béni soit ton nom glorieux ! »

Béni soit ton nom quand sur moi brille le soleil.
Quand la vie semble me sourire ; béni soit ton nom.
Et béni soit ton nom sur la route semée de souffrance.
S’il m’en coûte d’offrir ma louange ; béni soit ton nom.

Tu donnes et tu reprends, tu donnes et tu reprends.
Mon cœur choisit de dire: « O béni soit ton nom ! »

Présentation CONNEXIO

Lancez le diaporama et cliquez sur le petit logo tout en bas à droite qui vous permet de visualiser en plein écran.
Chaque diapo est accompagnée d’un audio qui prend un peu de temps à se télécharger, soyez patient.

Bon écoute à vous !

Si le diaporama fonctionne mal, vous pouvez essayer le lien placé juste en dessous.

https://1drv.ms/p/s!AuiLBToOPqfHkFGN5HF_y8nAmM95?e=BgRdgd

J’ai confiance

John W. Peterson – JEM157.

J’ai confiance

J’ai confiance en mon Seigneur,
Le long du chemin,
J’ai confiance en mon Seigneur,
Et il me tient la main.
À travers l’orage grondant,
Mon cœur est en paix,
J’ai confiance en mon Seigneur,
Et je suis gardé !

C’est l’ami fidèle,
Le plus grand ami ;
En toute assurance,
Je m’appuie sur lui.
À travers l’orage grondant,
Mon cœur est en paix,
J’ai confiance en mon Seigneur,
Et je suis gardé !

Philippiens 2,6-11

Lecture Philippiens 2,6-11

Lui, il est l’égal de Dieu,
parce qu’il est Dieu depuis toujours.
Pourtant, cette égalité,
il n’a pas cherché à la garder à tout prix pour lui.
Mais tout ce qu’il avait, il l’a laissé.
Il s’est fait serviteur,
il est devenu comme les hommes,
et tous voyaient que c’était bien un homme.
Il s’est fait plus petit encore :
il a obéi jusqu’à la mort,
et il est mort sur une croix !
C’est pourquoi Dieu l’a placé très haut
et il lui a donné le nom
qui est au-dessus de tous les autres noms.
Alors tous ceux qui sont dans le ciel,
sur la terre et chez les morts
tomberont à genoux quand ils entendront le nom de Jésus.
Et tous reconnaîtront ceci :
Jésus-Christ est le Seigneur,
pour la gloire de Dieu le Père.

Bénédiction

Bénédiction finale

Bon dimanche à vous tous !

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *