Bulletin paroissial

Octobre – Novembre – Décembre – 2020

Nouvelles des flambeaux de la Chaux d’Abel


Avec l’arrivée du Covid-19, nous avons malheureusement dû supprimer nos rencontres dès début mars. Nous avons quand-même pu nous retrouver quatre fois avant cela. La première rencontre en janvier nous a permis de passer un super moment tout le monde ensemble, avec un défilé de déguisements, des jeux, puis un superbe moment autour d’un feu.

Les autres rencontres se sont passées dans la neige, ou plutôt dans le froid.

Le groupe des ados a commencé le semestre avec le thème d’un pays par après-midi : à chaque rencontre ils ont fait des activités liées au pays en question et ont mangé un repas typique dudit pays.

Le groupe des petits a commencé l’année avec le thème de différentes habitudes de vie qu’on retrouve dans la Bible : les nomades, le rôle des femmes, les esclaves ou servants, etc… Tout cela en profitant des conditions météorologiques.

Comme chaque année paire, Tramelan a organisé les KidsGames vers la salle de la Marelle, malgré les conditions assez compliquées. Le terrain de foot a accueilli cette année 23 équipes de différentes églises, dont les Flammes de la Chaux-d’Abel. Nous avons donc décidé de maintenir aussi notre habituel camp à la chapelle, qui s’est déroulé à merveille malgré le comité réduit. Cette année il y avait 15 enfants ainsi que 7 moniteurs extrêmement motivés ! 

Nous avons passé les matinées dans les locaux de la Chapelle de la Chaux-d’Abel, car il aurait été trop compliqué d’organiser les moments habituels dans la salle de la Marelle avec autant de gens. Le thème de cette année était « relève le défi », autour d’activités du cirque, avec comme héros biblique Pierre le disciple. Notre camp s’est superbement bien déroulé avec une météo plutôt clémente, nous avons eu de la pluie plusieurs jours mais sans que cela ne nous cause problème.
Nous ne savons pas encore comment se déroulera notre fête de Noël, mais nous espérons dans tous les cas vous y inviter, où que ce soit, le 12 décembre à 20h ! Des infos suivront, et sinon n’hésitez pas à venir à la pêche d’informations.

Les photos réalisées lors de nos nombreuses rencontres ainsi que durant les camps se trouvent toujours sur le site internet :
https://mickaelsauser.wixsite.com/flach (avec mot de passe)

J’aimerais remercier particulièrement deux monitrices qui nous ont quitté cette année pour des raisons professionnelles, Sereina et Renja Flory, qui ont réalisé un énorme travail au sein des Flambeaux de la Chaux-d’Abel !
Merci également aux autres, les fidèles, les nouveaux, les anciens :
Petits : Christelle, Jessica, Chanelle, Camille, Chantal, Jacques et Mickaël
Ados : Nikita, Didier, Marylin
Un grand MERCI aux parents qui nous confient leurs enfants, à toutes les personnes qui nous accompagnent dans la prière et à votre aide durant toute l’année !

                                                                   Au nom des moniteurs des FLACH
                                                                    Mickaël Sauser

Des nouvelles du conseil

Le conseil a discuté des activités à venir. Malheureusement nous sommes dans l’obligation d’annuler autant la fête des moissons que les repas du jeudi midi. Cependant nous voulons maintenir les après-midis conviviales car là, nous pouvons garder les distances prescrites par les autorités.

Nous vous mettons à cœur les finances de notre Église qui permettent de venir en aide et faire des projets pour des personnes et des œuvres autour de nous.

Un grand MERCI pour votre générosité !

Soirées Béthania Ouverte

Une autre décision du conseil est l’ouverture de notre Église un soir dans la semaine pour des activités diverses :

le jeudi soir de 19 à 22 heure

La Béthania sera ouverte pour des personnes qui aimeraient venir pour prier ou parler avec quelqu’un.

Lorsque Iris ou Bertrand seront présents, il vous sera proposé une animation différente à partir de 20H00.

Soirée débat : nous utiliserons l’outil NUA de la Ligue pour la lecture de la Bible, une série de vidéos qui invite à l’exploration, qui encourage à se poser des questions, qui reconnait que le doute est parfois présent et propose une approche intéressante de la foi chrétienne.

Lectio-Divina : nous vivrons ensemble une méthode de lecture de la bible et de prière développée par les pères du désert (premiers siècles).

Chemin de Thomas : une autre forme de méditation et de découverte d’un texte biblique à travers les 5 sens.

Étude biblique : nous vous proposons de nous plonger ensemble de façon approfondie et suivie dans l’épitre aux Romains, texte complexe et porteur de bien des principes de foi épanouissants.

Méditation : nous pourrons aussi tout simplement nous arrêter ensemble sur un texte et le méditer ensemble.

                                                                                                   Iris et Bertrand

Connaissez-vous le verbe covider ?

Je co-vide
tu co-vide
il co-vide
nous co-vidons
vous co-videz
ils co-vident…

C’est l’action de se vider collectivement. C’est ce que nous sommes appelés à faire lorsque nous jeûnons. Le jeûne, c’est se vider collectivement ; en jeûnant nous nous vidons de notre puissance. Ensemble donc, nous nous co-vidons… Le jeûne est une action commune, collective d’abandon de la fierté de notre identité d’enfant de Dieu pour nous retrouver face à notre faiblesse, notre fragilité, notre humanité. Oublier la force de l’action, abandonner la puissance de la réflexion, délaisser l’orgueil de l’entre-aide, pour entrer dans la fragilité de la souffrance, afin de mieux accompagner ceux qui en sont prisonniers. Le jeûne, c’est abandonner tout ce qu’en tant qu’église nous croyons être conforme à la volonté divine pour vivre profondément notre faiblesse, vivre profondément notre humanité, pour nous retrouver affamés au milieu des affamés, faibles parmi les faibles, souffrants parmi les souffrants. Co-vider, s’est donc se vider communément, collectivement de toutes nos prétentions, nous co-vider de notre superbe, nous co-vider de nos avantages, nous co-vider de notre insolence, nous co-vider de notre réussite, notre richesse, notre puissance. Dans cette période de COVID, nous avons dû mettre de côté tant de choses que nous maîtrisions pour nous retrouver face à notre faiblesse, face à l’inconnu, face à la mort. Nous avons été tous ensemble co-vidés de tout ce en quoi nous avions confiance, tout ce qui nous permettait de tenir debout, tout ce qui nous permettait de voir l’avenir avec une certaine sérénité. Nous nous sommes co-vidés de nos certitudes, co-vidés de notre suffisance. Voici donc comment nous pouvons vivre le jeûne aujourd’hui. Accepter le défi que nous lance le COVID et nous co-vider ensemble. Abandonner toute velléité à la maîtrise de toutes choses, délaisser nos habitudes, nos certitudes et accepter notre humanité. Accepter la souffrance en gardant les yeux tournés vers la résurrection du Christ qui nous donne la conviction que celle-ci n’aura pas le dernier mot. En effet, la résurrection de Christ nous rappelle que la souffrance a une fin, et que pour avoir l’opportunité de vivre ce qu’est la résurrection, supportons la souffrance avec la ferme assurance qu’elle a une fin.

                                    Extrait du culte du Jeûne Fédéral du 20 septembre

Les commentaires sont fermés.